geograaphie%20o.gif hitoire%20o.gif architecture%20o.gif gaaleries%20o.gif le%20sport%20o.gif conttact%20o.gif plan%20du%20site%20o.gif ouvrages%20o.gif liens%20o.gif accueil%20o.gif

CARTE DE VISITE DE L'ETANG DE L'OLIVIER
 Sa topographie

fauneflore%20o.gif topographie%20o.gif
NATURE
La roche encaissante : L’étang de l’OLIVIER est bordé de « mollasses » miocènes au Nord et à l’Est, et de terrains alluviaux d’âge quaternaire au Sud et à l’Ouest. Les fonds : A l’exception d’une étroite zone marginale formée de cailloux provenant de la désagrégation des roches voisines, les fonds de l’étang sont en totalité recouverts par une vase noire, fétide, semi-fluide et dont l’épaisseur des dépôts, certes variables, peut atteindre plusieurs mètres.
Les environs présentent une suite de collines qui bordent l'étang de l’Olivier. Elles sont toutes de grès coquillier tertiaire, renfermant une prodigieuse quantité de coquilles fossiles. Le Nord du massif est constitué de peuplements de Chênes verts avec des Pins d’Alep en mélange. Le Sud, plus accidenté, présente des peuplements de pins très denses non travaillés, entrecoupés d’anciennes zones agricoles désormais urbanisées. Le reste est composé de garrigues denses. Quelques-unes de ces collines sont couvertes de chênes sur lesquels on recueillait le kermès , insecte propre pour la teinture.
COLLINE DU CASTELLAN
L’oppidum du Castellan : C’est le nom donné au promontoire rocheux qui, au Nord de la ville d’Istres, domine l’étang de l’Olivier. Ses dimensions n’excédent pas 250 mètres de large sur 500 mètres de long, pour une hauteur maximale de 40 mètres. Pour accéder au sommet du site, il faut emprunter le chemin situé sur la face Est. Celui-ci a vraisemblablement remplacé un escalier antique creusé dans le roc. Près du sommet, on distingue une inscription rupestre gauloise gravée sur une paroi rocheuse. On peut y lire le mot MATPON avec ligature du « M » et du « A ». C’est une invocation à la déesse mère, selon les scientifiques. Un peu au-dessus, on aperçoit l’ébauche d’un fût de colonne et quelques mètres plus haut, on découvre les traces d’une voie à ornière qui devait permettre de transporter les blocs de pierre de la carrière exploitée à proximité. Des fouilles entreprises à partir de 1948 par les Amis du Vieil Istres, apportèrent la preuve que le site fut occupé du VIe siècle av. J.-C. jusqu’au Haut Moyen Age. La population se fixa ensuite définitivement sur l’emplacement actuel du Centre Ancien. Les fouilles reprises sous la conduite de Frédéric Marty, Archéologue de Ouest Provence au musée archéologique, en 2000, confirmèrent la richesse de l’oppidum. Au Nord du plateau fut mise à jour une maison détruite au IIe av. J.-C.. L’habitation comprenait une sole de foyer domestique décorée, un four à pain, un foyer en U et divers fragments d’objets usuels. Enfin, le point culminant du Castellan abritait la sépulture et le squelette d’un homme de haute taille pour l’époque (1m 80). Le corps était en position couchée, les bras repliés derrière le dos, selon le rite funéraire de l’époque de l’âge du fer.
Source : Mairie Istres
COLLINE DU MIOUVIN
Cette colline, d’une altitude de 108 m est située au Nord de l’étang de l’olivier, elle domine l'étang et la plaine de La Crau. L'assise géologique du plateau est constituée de calcaire organogène de teinte jaune à calcarénite du Tortonien qui termine la série Miocène. On y a trouvé les vestiges d'un important village chasséen (fragments de lamelles, écuelles carénées, vases).
COLLINE SAINT ETIENNE
Cette colline, d’une altitude de 118 m est située au Nord-Est de l’étang de l’olivier. Au sommet on y découvre un magnifique panorama sur les étangs de l’Olivier et de Berre, Fos au sud-ouest, la plaine de la Crau à l'ouest, les Alpilles et même le Ventoux au Nord. La colline a révélé un poste romain, Vulturno.
L’accès de la colline se fait par le Chemin de St Etienne, ce chemin est inclus dans la randonnée GR2013. Un oratoire datant de 1643 voué au culte de Saint Etienne est situé à l’entrée du chemin.

Située sur les hauteurs du quartier Saint-Etienne, en contrebas de la vigie des pompiers, c’est une très petite chapelle rurale fondée peut être vers l’époque carolingienne (751-987). Cette chapelle a été restaurée par « l’Estevenoun », une association constituée pour la préservation du site de Saint-Etienne. En y accédant, vous découvrirez au début du Chemin de St Etienne le très bel ORATOIRE ST ETIENNE daté de 1643. La chapelle St Etienne était un lieu de procession locale, suite à un vœu prononcé lors de la grande peste de Marseille en 1720. Elle est maintenant dégradée et, compte tenu de la nature du terrain, les travaux de restauration envisagés sont difficiles.
Source : Mairie Istres
COLLINE DE L’AUPIERRE
La colline de l’Aupierre d’une altitude de 50 m est située au Sud-Est de l’étang de l’olivier, sur la côte orientale, on observe des falaises imposantes de safre plongeant à pic dans l’étang. La colline est entièrement constituée d'une roche tendre et friable de sables et de grès coquilliers appelée safre. C’est un sable marneux de couleur ocre et jaune clair. Sous l’érosion et les conditions météorologiques, cette roche, dont les grains ont peu d’adhérence et de cohésion, provoque souvent des éboulis et effondrements des falaises.

Les pierres utilisées pour construire les caves de certaines maisons du centre historique d’Istres proviennent des carrières de la colline de l’Aupierre. La pierre qui en était extraite était utilisée pour construire les soubassements des maisons. Généralement, les pierres ramenées étaient de couleur blanche, ce qui explique pourquoi les maisons du Centre Ancien sont souvent bicolores.
Colline du CASTELLAN
Colline du MIOUVIN
Colline SAINT ETIENNE
Colline de l'AUPIERRE
LES COLLINES:
Haut
ECLAIRS SUR LE CASTELLAN
COLLINE DU MIOUVIN
COLLINE SAINT ETIENNE
CHAPELLE
COLLINE DE L'AUPIERRE
VIGIE
CARRIERE chemin du SAFRE
NATURE DE LA ROCHE ENCAISSANTE ET DES FONDS
news%20orangei.gif bouton%20quiz%20r.gif
Chaque été les vigies surveillent les collines des Bouches-du-Rhône, à l'affût de la moindre fumée suspecte. Les guetteurs proviennent de différents services et administrations : service départemental d'incendie, Conseil Général, ouvriers forestiers d'état et des, bénévoles. Il s'agit de couples qui vont vivre en permanence à la vigie les mois de juillet et d'août. Après les heures de guet (aux heures chaudes), ils restent sur place pour répondre à une éventuelle demande de renseignement de la vigie directrice. Les vigies détectent en saison plus de 80 % des départs de feu menaçant la forêt ou la garrigue. Avec plus de 90 % de la surface du massif vu par une ou plusieurs vigies, le massif bénéficie d’une très bonne couverture. Les guetteurs ont une vision d’une fumée directe au sol à 10 km de distance et une vision d’une fumée de 20 m du sol, à 20 km de distance.
En Provence, nous avons nos oratoires aux formes gracieuses et élégantes tel que l’oratoire St Etienne que nous pouvons admirer au carrefour du chemin de l’étang et du chemin de St Etienne. Celui-ci date du 17è siècle comme en fait foi la mention 1643 gravée sur son fronton.
Il se dressait primitivement en haut du chemin, au début du sentier menant à la chapelle St Etienne où il servait de reposoir et de lieu de prière lors des pèlerinages (un autre petit oratoire y a été élevé en mémoire). A la fin des années 1960, des vols de matériaux de la chapelle, en partie détruite, firent craindre pour la sécurité de l’oratoire qui s’était affaissé en 1967 en raison d’un glissement de terrain. Il a alors été décidé de le restaurer et de le mettre en valeur dans un endroit plus visible.
Transporté à l’emplacement actuel, la statue de St Etienne restaurée (offerte par les Amis des Oratoires d’Aix) fut mise en place. L’oratoire fut béni le 13 juillet 1968. (Une bouteille contenant un document retraçant l’histoire de l’oratoire a été murée dans le socle du monument
Quelques temps après, la pierre sculptée aux deux médaillons servant d’assise en façade à la niche supérieure disparut. Plainte ayant été déposée, la pierre réapparut « miraculeusement » !
Las, en 1997, des vandales s’amusèrent un soir à lapider le malheureux St Etienne, l’amputant de la tête et des mains ; ayant retrouvé les morceaux la sculpture fut remise en état. D’autres dégradations survinrent de nouveau peu de temps après.
Le CIQ conscient de l’éventuelle menace de nouvelles détériorations décida donc d’agir et fit faire un moulage, l’original étant déposé en lieu sur.
La mise en place de la nouvelle statue effectuée, sa bénédiction a eu lieu le 30 juillet 1997 et des mains pieuses continuent à la fleurir.
(Source : Mme Simone GALLENNE)
- L’ORATOIRE DU TOUR DE L’ETANG
ORATOIRE
archivesr.gif annonces.gif
_________________________________________________________________________________________
________________________________________________________
________________________________________________________
________________________________________________________